TenTen2010 Journée Nationale des Personnes LGBT en Algérie

IGLHRC estime qu'une partie essentielle de notre mission appuie le travail des organisations militantes et les alliés en diffusant des informations importantes sur les questions de droits de l'homme affectant les communautés LGBT à travers le monde. À cette fin, nous annonce cet article de Abu Nawas en Algérie.

Un mouvement est né ....

Nous ne voulons plus nous cacher derrière les murs, Nous ne voulons plus rester les bras croisés, Nous ne voulons plus souffrir en silence et Nous ne voulons plus souffrir sous aucun prétexte, Nous ne voulons pas plus des articles 333 et 338 du Code pénal algérien, Nous ne voulons plus réagir. Désormais nous allons agir.

La renaissance d'une date: le 10 octobre est auto-proclamé date de la journée nationale des Gays Lesbiennes Bi et Trans (L.G.B.T.) en Algérie. Selim I, alias Salim le terrible, né le 10 Octobre 1470 connue sous le nom de Salim sinistre ainsi que Salim le brave, et même s'il était décrit sinistre par les ambassadeurs occidentaux, il réservait un espect et une vénération aux scientifiques, écrivains. Il était soucieux de leur présence lors de ces assemblées. Son nom correctement Selim le premier ben Bayezid II ben Mohammed le Conquérant, (10 Octobre 1470/22Septembre 1520), sultan de l'Empire ottoman, le premier Calife surnommé prince des fidèles, connu en Occident Selim le sinistre et surnommé (yawez) qui veut dire brave en Turc, son règne a duré huit ans depuis 1512 jusqu'à sa mort, 1520.

Le Sultan Selim était brave, intelligent, ambitieux, prestigieux, avec une détermination pouvant pulvériser le fer, possédant un amour de l'invasion et du jihad et enclin aux exploits militaires. Les historiens lui ont reconnu son génie militaire, ces conquêtes armées, son caractère rusé et irascible. C’est ce même Selim qui dans l’intimité dit « moi dont les lions d’Europe tremblent à mes pieds, je deviens un doux agneau devant les yeux de biche de cet éphèbe » parlant ainsi de son amant.

Ainsi notre choix est tombé sur le 10 octobre pour son symbolisme historique et religieux. Nous tenons à garder notre appartenance au monde arabo-musulman. Nous ne suivons pas une mode ou un modèle occidental. Nous ne sommes pas dans une logique de mimétisme, de suivisme comme nous accusent souvent nos opposants embarrassés par ce sujet tellement tabou qu'ils occultent complètement et rabaissent à un phénomène, un fait divers, une minorité qui n'a pas lieu à être citée. Nous sommes déterminés à lutter pour nos droits, pour l'abolition des lois criminalisant l’homosexualité, pour ne plus porter les stigmates de la honte. Pour enfin pouvoir porter plainte quand on est agressé, sans nous retrouver dans le box des accusés. Pour ne plus être interpellés par les forces de l'ordre dans les rues pour des raisons loufoques alors que nous savons pertinemment que c'est parce que nous montrons un peu trop à leurs yeux que nous sommes gays.

Pour toutes ces raisons nous avons décidé de lutter, de dire NON !

L’acte du 10 octobre consiste à allumer une bougie à 20h00, Quelles que soit la sexualité des personnes qui participent à cet évènement, gay, lesbienne, bi, trans ou autre. L’acte en lui-même peut paraitre banal mais il symbolise l’union des LGBT Algériens qui, en allumant une bougie au même moment et dans différentes villes d’Algérie et d’ailleurs, brisent le sentiment de solitude et créent Une lueur d’espoir pour la communauté LGBT.

10 Octobre 2010 : Un Seul Mot d’Ordre « Espoir ! »

Pour sa 4ème année, la journée nationale des LGBT Algériens prend pour la première fois le thème de « L’espoir ». Le groupe Abu Nawas supervise directement l’évènement en lançant début septembre les concours pour la réalisation de l’affiche et de la vidéo promotionnels du TenTen 2010 (en référence au 10/10/2010) sous le thème de « l’Espoir ». Les concours ciblent les communautés LGBT algériennes du web. Le groupe Abu Nawas joue un rôle de coordination et de supervision en laissant le champ libre à la réalisation et au vote pour l’affiche et la vidéo officielles de l'évènement.

Petite nouveauté cette année : l’album « Âchra » (La traduction de dix en arabe mais qui veut dire sociabilité dans la même langue). Le concept consiste en la participation directe des internautes LGBT algériens à l’élaboration d’un album photo représentatif du TenTen 2010. Les participants doivent prendre en photo des bougies allumées en des lieux historiques ou connus de leurs villes, la participation est ouverte aux ressortissants algériens à l’étranger ainsi que leurs amis.

Avec cet album, le groupe Abu Nawas cherche à faire sortir les bougies du TenTen dans les rues de l’Algérie et en finir avec la célébration « en cachette » de la journée.